Le corps est traversé de canaux subtils par où circule le courant immatériel qu’est le Ki. Ces canaux d'énergie sont appelés « méridiens ». Ils ont été identifiés depuis 5 000 ans par la médecine chinoise.



Les principaux sont au nombre de douze. Onze d'entre eux passent dans leur trajet par un organe : Poumon, Gros intestin, Estomac, Rate, Cœur, Intestin grêle, Vessie, Reins, Péricarde, Vésicule Biliaire, Foie. Le 12ème, le Triple Réchauffeur, ne correspond pas à un organe.



Ces douze méridiens sont associés en 6 paires de un méridien Yin et un méridien Yang.



A des endroits bien précis de chaque méridien, les mêmes pour tout être humain, le Ki se rapproche de la surface du corps. Ses point-clés sont les fameux points d’acuponcture, dits « tsubos » en japonais. Ces points sont particulièrement sensibles au courant bio-électrique, et le transmettent rapidement. (La science moderne a prouvé l’existence de ce réseau de points, en utilisant l’électricité). Lorsque le Ki circule mal, les tsubos se trouvent congestionnés ou vides, créant des dysfonctionnements physiques et psychiques.



Il existe également huit méridiens particuliers, dits “vaisseaux merveilleux”, qui relient les autres méridiens et assurent la régulation énergétique entre méridiens, et donc entre fonctions de l’organisme. Les vaisseaux merveilleux n’ont pas de points qui leur sont propres (ils passent par certains points des autres méridiens), mais parmi ces points empruntés un point est dit Point Maître : ce point peut être manipulé seul pour réguler tout son vaisseau merveilleux.